presse papier en cristal Baccarat

TOUT SAVOIR SUR LE PRESSE-PAPIER BACCARAT

Connaissez-vous les superbes presse-papiers Baccarat ? Objet de collection, ce savoir-faire est encore animé au sein de la cristallerie Saint-Louis. Baccarat ne fabrique plus de presse-papier, mais de très belles pièces sont encore fabriquées à l'étranger, comme en écosse.

Le presse-papier est l’objet de collection qui revient à la mode, mais pas n’importe lequel … Le presse-papier en cristal !

Le presse-papier « Millefiori » fut un objet de convoitise de la part d’illustres collectionneurs. L’écrivaine Colette, grande collectionneuse, s’extasiait surtout devant l’inutilité de la pièce de cristal, mais également devant sa beauté et le mystère autour de sa fabrication.

Cette boule de cristal si particulière, nous fait penser à une multitude de petites fleurs, qui semblent flotter. Tel un herbier de cristal.

L'Histoire du presse-papier Baccarat :

L’Histoire du presse-papier Baccarat débute en 1846. Les premiers modèles sortent de l’usine. Le succès est au rendez-vous. Le presse-papier devient vite un symbole pour la cristallerie. 

Ainsi, lorsqu’en 1853 la première église de Baccarat fut construite, un verrier réalisa un presse-papier Millefiori et l’inséra dans les fondations du bâtiment, qui s’effondrera sous les bombardements pendant la deuxième guerre mondiale, en 1945.

La nouvelle église sera reconstruite en 1953, sous le signe du triangle, présentant de superbes vitraux Baccarat. Vous pouvez découvrir son histoire en suivant ce lien => www.mv-bracelet.com/eglise-moderne-saint-remy-baccarat/

Ce superbe presse-papier, a été retrouvé lors de la reconstruction de l’église. Une superbe découverte qui a permis à Baccarat de pouvoir en réaliser la fabrication, et notamment la réédition de ce presse-papier, avec la date 1953. Il fût baptisé « presse-papier de l’église ».

Par la suite, le Millefiori a été une spécialité de la Maison pendant des années, la collection c’est ensuite développée pour se tourner vers la faune et la flore … rétrospective sur la fabrication ..

PARTAGEZ NOTRE SAVOIR-FAIRE 👏
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
presse-papier-millefiori-baccarat
presse-papier-baccarat

Les secrets de fabrication du presse-papier :

Il faut le dire, les presse-papiers et sulfures sont le résultat d’une véritable prouesse technique. Il s’agit d’un assemblage à chaud de couches successives de cristal. Pour les Millefioris, ils sont réalisés à partir d’un assemblage de cannes de cristal de couleur, ce qui donne l’effet fleuri.

L’artisan dispose dans un premier temps un « coussin » de cristal de forme ronde, sur lequel il appose le motif réalisé (fleurs, animaux etc …). L’artisan recouvre ensuite le motif d’une multitude de couches de cristal. Toute la difficulté réside dans le fait que les couches de cristal successives doivent refroidir harmonieusement. Si la différence de température entre deux couches est trop élevée, alors apparait un éclat, une fêlure, et le presse-papier est invendable.

Et aujourd'hui, nous proposons les collections de Giles Gickel et de Saint-Louis

Aujourd’hui, la cristallerie Saint-Louis et quelques artisans sont les derniers gardiens de ce savoir-faire. Le premier presse-papier voit le jour en 1845 chez Saint-Louis.

Depuis, chaque année, la cristallerie royale présente une collection de quatre à huit modèles, tous numérotés et limités.

Nous proposons également les créations d’un Meilleur Ouvrier de France, ancien artisan verrier de la manufacture de Baccarat, spécialiste des presse-papiers : Gilles Gickel. Nous reviendrons sur son portrait et ses créations dans un prochain article … Découvrez dès maintenant les presse-papiers en cristal.

Presse-papier Mandala Saint-Louis
presse-papier-cactus-saintlouis
Presse-papier Cactus Saint-Louis
PARTAGEZ NOTRE SAVOIR-FAIRE 👏
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
%d blogueurs aiment cette page :