VERRIER CHEZ BACCARAT – LA FABRICATION DU CRISTAL BACCARAT (Photo Eric Nugues)

IMMERTION CHEZ BACCARAT :

Christophe Couqueberg, meilleur ouvrier de France à la Manufacture Baccarat, nous présente son métier.
Verrier de père en fils, Christophe Couqueberg est maître verrier depuis bientôt 30 ans. Une passion que lui a transmise son père, tous deux meilleurs ouvriers de France.

Qu’est ce que le cristal ?

A l’état naturel, le cristal est un ensemble de composants, Silice, Potasse, mais aussi Oxyde de Plomb,  qui sont portés en fusion à 1450 degrés dans un premier temps, puis redescendus à environ 1200 / 1250 degrés pour obtenir une pâte très homogène.

Il existe le cristal clair, aussi appelé cristal transparent, et le cristal de couleur : Améthyste, Cobalt, Saphir, et Mousse. Le changement de température de la fusion permet d’obtenir différentes nuances de couleur. Ainsi, il est possible d’acquérir 45 nuances différentes.

Le cristal de couleur est travaillé dans un four particulier, appelé four à pots. La particularité de ce four est qu’il est toujours en action, même la nuit. Il ne s’éteint jamais, et constitue l’un des plus vieux four à pots d’Europe ! Pourquoi ne jamais l’éteindre ? Car il faut environ un mois afin d’atteindre la température désirée de 1450 degrés.

Les étapes de fabrication d’un verre :

Pour commencer, le verrier doit « cueillir » le cristal dans le four grâce à une canne. Le verrier plonge sa canne dans le four à pots, tourne doucement la canne de manière régulière afin de réaliser un verre le plus rond possible. Une tâche difficile qui demande dextérité et rapidité, car le verre refroidi très vite.

cueillage-du-cristal-baccarat

Par la suite, le verrier procède à l’étape dit « soufflage ». Le verrier réchauffe la boule de cristal, puis l’insère dans un moule. Ce dernier souffle et tourne en même temps afin d’obtenir un verre parfait, sans aucun défaut de fabrication. L’oeil du verrier est alors primordial afin de vérifier la qualité du produit réalisé.

L’étape suivante consiste à poser une jambe. Pour ce faire, le verrier doit garder le verre en cristal chaud. Une fois le verre chaud en main, une autre personne vient poser délicatement  un morceau de cristal sur le verre. Le verrier coupe le morceau de cristal et affine ainsi la jambe du verre. Le pied est alors réalisé par la suite.

La dernière étape consiste à mettre le verre dans un four à chaleur décroissante pour garder la température ambiante. Le travail à chaud est alors terminé, reste encore à finir le travail à froid du verre.

Le travail à froid du verre :

Tout d’abord, une personne nommée « choisisseuse » contrôle la qualité de chaque verre. La cristallerie Baccarat ne propose aucun second choix, tout article qui contient le moindre défaut est automatiquement refondu.

Une fois le verre en cristal validé par la choisisseuse, il passe au décalottage, c’est-à-dire qu’on enlève la partie haute de la paraison pour réaliser un verre complet.

fabrication-verre-baccarat

Au moins 15 ans d’expérience sont nécessaires afin de devenir un bon verrier, un métier qui n’est pas à la porté de tout le monde.

La vidéo complète => https://www.youtube.com/watch?v=BV8JZsyGbFA

3 commentaires sur « VERRIER CHEZ BACCARAT – LA FABRICATION DU CRISTAL BACCARAT (Photo Eric Nugues) »

  1. bonjour Eric tu as raison de faire valoir ta profession, car ceux que l on laisse dans l ombre sont pas toujours reconnus , dommage que Baccarat ne reconnaisse pas toujours à leur juste valeur,, ceux qui on la qualité et la passion de leur métier .On t embrasse Eric.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s