LA VERRERIE DE NANCY

LA VERRERIE DE NANCY :

Reconnaissable grâce à la sensualité des formes issues du règne végétal, une matière typique variant entre le mat et le brillant, la lorraine est la terre d’accueil de la verrerie de Nancy.
Durant la guerre, l’annexion de l’Alsace a créé un véritable mouvement d’artiste vers la capitalE Lorraine, Nancy, restée Française. L’école de Nancy est aujourd’hui reconnuE à travers le monde, notamment avec le célèbre Emile Gallé, la manufacture Daum, mais aussi d’autres artistes et manufactures locales.

L’ENGOUEMENT POUR LE VERRE :

C’est au début du 19 ème siècle avec l’Art Nouveau que le développement de la verrerie et notamment la pâte de verre connaît un grand succès. Ainsi, la cristallerie Baccarat ou encore Saint-Louis produisaient sulfures en cristal, presse-papiers, vases, verres et coupes décoratives.

La diffusion de l’électricité ouvre une nouvelle porte de l’art verrier, l’Art Nouveau devient alors un Art de lumière. Le terme « pâte de verre » est à utiliser avec soin pendant cette époque. En effet, les véritables pâtes de verre étaient rares. Elles sont composées de verre réduit en poudre puis reconstituée en pâte, à froid, à l’aide d’un liant (eau, gomme, colle). La pâte de verre est donc un matériau à partir duquel on produit des oeuvres uniques, ou en série limitée. Daum est aujourd’hui la référence en la matière.

L’école de Nancy n’a pas travaillé la pâte de verre, les véritables pâtes de verre ont été produites par : Henri CROS (1840-1907), Albert DAMMOUSE (1848-1926), Georges DESPRET (1862-1952), François DECORCHEMONT (1880-1971), Amalric WALTER (1859-1942) et Jean-Gabriel ROUSSEAU (ARGY-ROUSSEAU) (1885-1953).

Emile Gallé et ses disciples ont travaillé le verre selon diverses techniques, mais n’ont jamais créé de pièces en pâte de verre. Le mot est utilisé à tord du fait de l’aspect de certaines de ses oeuvres.

EMILE GALLÉ, LE RENOUVEAU DES ARTS DÉCORATIFS :

Véritable génie, humaniste, et poète, le nom d’Emile Gallé est indissociable du renouveau des arts décoratifs des années 1900. Créateur de l’école de Nancy (1901), l’artiste travail aussi bien le bois, la faïence, le verre. Son génie novateur va ainsi insuffler un souffle nouveau sur l’Art Nouveau. Il devient alors une référence dans son domaine. Inspiré par la faune et la flore, Emile Gallé  défie toutes les règles. Précurseur, l’artiste attaque ses vases à l’acide tout en ajoutant des touches colorées. L’artiste du flower power écrit :  « jeter des fleurs sous les pieds des barbares et des païens ». Il conçoit alors des pièces où sont superposées plusieurs couches de verre coloré. Très vite, ses oeuvres, où une nature s’épanche en courbes sensuelles, connaissent un très vif succès.

En 1872, l’artiste participe à l’exposition universelle et internationale  à Lyon où il obtient une médaille d’or dans la classe 33 (porcelaine et cristaux). En 1877, il reprend l’entreprise de verrerie et de faïence familiale. Ce sera à l’Exposition universelle de Paris en 1889 que l’artiste connait l’apogée. En effet, il reçut trois récompenses pour ses céramiques, ses verreries et son mobilier (dont un Grand Prix pour ses verreries).  L’artiste va alors être fait officier de la Légion d’Honneur.

L’artiste perfectionne son art et développe de nouvelles techniques. Il innove de multiples façons, en intégrant des fragments de verre coloré dans la pâte, en jouant sur la patine formée par les poussières de la cuisson. Gallé ouvre alors un pôle cristallerie le 29 mai 1894 dans son entreprise à Nancy.

L’année 1900 et son exposition universelle sera le triomphe. L’entreprise est alors florissante, et la production est industrialisée afin de répondre à la demande.

Le décès d’Emile Gallé en 1903, la verrerie de Nancy perd un génie créatif. Son épouse, Henriette Gallé, poursuit la production avec l’aide de Victor Prouvé. L’entreprise fermera ses portes au début des années trente. Ce succès va entraîner des vocations. Ainsi, d’autres ateliers lorrains, comme les Verreries d’art de Lorraine ou la maison des frères Muller, se distingueront par l’utilisation de couleurs vives et de verres colorés dans les luminaires.

L’art décoratif Français du XX ème siècle aura ainsi été porté par les frères Daum, le sculpteur Majorelle, le cristallier et orfèvre Lalique. Autant de noms qui ont fait avec Gallé l’école de Nancy.

LES FRÈRES DAUM :

Rien ne destinait Jean Daum au monde de la verrerie et de l’art. Notaire installé à Nancy, ce dernier acquiert une verrerie à laquelle il avait consenti un prêt qu’elle n’avait pas pu lui rembourser. C’est le début d’une des plus grandes cristallerie Française.

Jean Daum va alors remettre l’entreprise à flot, au coté de son fils Augustin qui deviendra verrier. La stratégie est simple, proposer des objets d’usage courant. L’arrivée de la dimension artistique avec le frère de Jean, Antonin, va insuffler un nouvel élan à la manufacture. Ainsi, plus de 50 ouvriers vont alors travailler dans l’atelier d’art de la manufacture. Une proportion importante, sur une masse salariale totale de trois cents ouvriers.

Jean-Daum

La technicité, sans cesse renouvelée, sera assurée par Paul Daum, fils d’Antonin. Inspiré du style Gallé, les productions Daum vont par la suite s’imposer et acquérir leur propre style, empreinte. La production évolue avec le développement des applications de couleurs différentes sur fond chauffé. Mais Daum sera reconnu grâce à sa technique de poudre de verre colorée, placée à chaud entre les couches de pâte, et de la vitrification qui personnaliseront les pièces signées Daum.

En 1925, Daum est la star de l’exposition internationale des arts décoratifs. Star également de la pâte de verre, la Maison Daum sera une des seules à réaliser de véritables pâtes de verre, accueillant le talent d’Amalric Walter.

La manufacture Daum perpetue encore la tradition de la pâte de verre. Un nom qui reste associé au cristal. Plus de 350 collaborations artistiques font de Daum la cristallerie spécialiste des éditions d’art.

Famille-Daum

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s