COUPE EN LATTIMO AVEC JOUEUR DE LUTH ET JEUNE DAME

COUPE EN LATTIMO AVEC JOUEUR DE LUTH ET JEUNE DAME :

Venise, 1500-1510, Prague, National Museum.

Le motif en étoile, en latino avec des traces de dorures entre la coupe et le pied, se retrouve sur d’autres pièces en verre de Murano soufflé de l’époque, comme sur celle, décorée de flammes, des Musei Civici de Brescia. Il est inspiré des reliefs vénitiens de l’antique, en particulier de ceux que Pietro Lombardo réalisa pour la Scuola Grande di San Marco (1487-1495) et pour le Camerino d’alabastro, le « Cabinet d’albâtre » d’Alphonse 1er d’Este à Ferrare, dans les années 1490, aujourd’hui au musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg.

La coupe de Prague fait partie d’un groupe de Lattimi présents dans différentes collections : Cleveland Museum of Art, Corning Museum of Glass (NY) Kunsthistorisches Museum de Vienne, Museo del Castello del Buon Consiglio de Trente. Ce sont des coupes nuptiales ou d’amour, décorées à l’émail de bustes de jeunes filles et de jeunes garçons, clairement inspirés des figures féminines et masculines du peintre vénitien Vittore Carpaccio. La représentation de profil est la plus courante dans les décors d’émaux sur verre et dans la faïence italienne de la même époque. Le portrait de face, plus rare, est probablement lié à l’évolution du genre du portrait. À Venise le portrait de trois quarts se diffusa à partir des années 1470.

Sur une face est peint un jeune homme jouant du luth, thème que l’on ne retrouve pas sur d’autres lattimi à figure masculine. Cet instrument à cordes, d’origine arabe, était, tout autant que ceux à clavier, parmi les plus prisés dans la culture musicale vénitienne du XVIe siècle alors particulièrement vive et très présente dans les milieux sociaux, aristocratiques, bourgeois ou populaires, comme en attestent les inventaires de l’époque.

Le musicien peint sur le lattimo de Prague est clairement inspiré de figures peintes des oeuvres de Vittore Carpaccio, la chevelure, en particulier, rappelle celle du Saint Georges qu’il peignit pour le cycle destiné à la Scuola degli Schiavoni (1508). Cette source iconographique a été associée à un autre portrait d’homme, peint sur la coupe du Corning Museum of Glass. Elle rappelle en outre celle d’un personnage jouant du luth dans un dessin de Carpaccio, Les tentations de saint Jérôme, daté des années 1500-1507 et conservé au British Museum.

La jeune dame, peinte de l’autre côté de la coupe et tenant une grenade, peut être rapprochée, avec de très légères variantes, des bustes de femmes qui ornent trois autres lattimi (coupe de Vienne, verre du Cleveland Museum of Art et verre du Museo del Castello del Buonconsiglio à Trente) et un calice en verre vert du British Museum. Tous ont été mis en relation, d’un point de vue stylistique, avec les Deux dames vénitiennes, peintes par Carpaccio dans les années 1590. La présence d’une grenade à la main de la jeune dame est un symbole de fertilité et de prospérité. Cette interprétation confirme, avec d’autres éléments telle que la figure du joueur de luth, la destination amoureuse et nuptiale de la coupe.

La confrontation avec les oeuvres de Carpaccio, peintes entre la fin du XVe siècle et la première décennie du suivant, permet de dater la coupe de Prague des années 1510. Date qui est confirmée par l’analyse des vêtements de la coiffure des deux jeunes gens peints sur la coupe.

Les archives du verre Murano fournissent des éléments de datation aux années 1500-1510. Quant à l’auteur du décor de cette coupe, il reste pour le moment anonyme, comme ceux de tous les émaux sur verre de la Renaissance et d’une grande partie des décors sur faïence de la même époque.

ZALTO : LE VERRE À DÉGUSTATION PARFAIT, SOUFFLÉ BOUCHE

LE VERRE À DÉGUSTATION PARFAIT, SOUFFLÉ BOUCHE :

Zalto fait sensation dans le domaine du vin. Méconnu il y a 10 ans, cette verrerie Autrichienne s’est spécialisée dans le verre à dégustation, réalisé en cristal sans plomb. Plusieurs années de développement ont été nécessaires afin d’arriver à ce résultat : un verre ultra fin et léger, élastique et résistant, 100% handmade. En 2006,  la présentation de sa collection Denk’Art fait décoller les ventes à travers le monde.

UN VERRE EN CRISTAL SANS PLOMB :

Pour des considérations écologiques et sanitaires, Zalto a fait le parti pris de proposer un cristal sans plomb. Le pari est gagné, le cristal sans plomb a l’avantage de pouvoir être façonné de manière extrêmement fine, tout en gagnant en élasticité. Le verre en main est bluffant de légèreté (80g pour la flûte Zalto), tout comme l’épaisseur (3mm) du buvant qui enrichit considérablement l’expérience oenologique.

La différence entre le cristal avec et sans plomb repose dans le fait que le plomb est remplacé par de l’oxyde de baryum (BaCO3). Ce nouveau composant apporte une plus grande brillance au verre et en résulte en un poids beaucoup plus léger pour une solidité similaire.

Verre-dégustation-zalto.jpg

UN VERRE À DÉGUSTATION ADAPTÉ POUR CHAQUE VIN :

La gamme Zalto offre des verres de premier choix. Le verre à Bordeaux, le verre à vin blanc, un verre universel, un verre et une flûte à Champagne.

La forme du verre Zalto s’inspire des angles d’inclinaisons de la terre. Cette forme est cruciale dans la perception du goût. Le but de cette recherche est d’avoir une forme presque invisible, permettant de dégager pleinement les arômes du vin. La collection Zalto a nécessité pas moins de cinq années de développement.

Verre-vin-universel-Zalto.jpg

Fabrication-verre-Zalto.jpg

 

 

GRAND VASE OVOÏDE ÉMILE GALLÉ

GRAND VASE OVOÏDE ÉMILE GALLÉ :

Superbe vase en verre réalisé par Émile Gallé. Vase ovoïde en verre multicouche violet et bleu sur fond jaune, on y aperçoit une décor tournant gravé à l’acide d‘un paysage de rivière, animé d‘un personnage sur un pont. En savoir plus sur Émile Gallé ?

Hauteur : 41 cm.

ÉMILE GALLÉ, GÉNIE DE L’ART NOUVEAU

ÉMILE GALLÉ, GÉNIE DE L’ART NOUVEAU :

Gallé fit aussi son devoir de citoyen avec passion, qu’il s’agît de défendre en 1870 la patrie menacée ou de rappeler les grands principes républicains lors de l’affaire Dreyfus. Il mérite pleinement d’être considéré comme un artiste engagé. Il n’en est pas pour autant insensible aux séductions du Tout Paris, qui recherche sa présence et au sein duquel il noue de réelles amitiés, alors qu’à son égard Nancy manifeste une certaine hostilité, en raison de ses opinions politiques.

Lire la suite de « ÉMILE GALLÉ, GÉNIE DE L’ART NOUVEAU »

DAUM FRANCE, DAUM NANCY, QUELLE DIFFÉRENCE ?

DAUM FRANCE, DAUM NANCY, QUELLE DIFFÉRENCE ?

Daum France, maître verrier légendaire depuis 1878, crée des pièces d’exceptions en pâte de cristal. Passant du courant Art nouveau à l’Art déco, la cristallerie Daum, véritable porteur de ces deux mouvements, remporte l’Exposition internationale des Arts décoratifs de Paris en 1925. Lire la suite de « DAUM FRANCE, DAUM NANCY, QUELLE DIFFÉRENCE ? »